trinkle sextet portraits de Thelonious Monk
 
Qui ?
Who ?
 
Pierre Fargeton (arrangements) a composé en 2001-2002 le Petit Djangorama pour orchestre de jazz, pour le Big Band du Conservatoire de St-Étienne. Il a également écrit les musiques de deux courts-métrages (L'Émigrant de Charlie Chaplin, et Quest de Thomas Stellmach) pour le Triplex à cordes, puis celle de La Ligne générale d’Eisenstein. Il est l’auteur en 2007-2008 d’une musique de scène pour L’Invention de Morel (Théâtre La Querelle) aux Nuits de la Bastie d’Urfé. Pour Le Petit Ensemble Moderne, collectif de création dont il fut le directeur artistique, il écrit entre 2004 et 2008 de nombreuses pièces de musique de chambre contemporaine. En 2010, il écrit une suite de variations sur les chansons de Georges Brassens, pour la petite formation de jazz Cinq à Sète.
Pierre Fargeton est également enseignant-chercheur, Maître de conférences à l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne depuis 2015. Comme chercheur, il est l’auteur d’une thèse de doctorat portant sur la musique du compositeur André Hodeir, d’un livre sur Django Reinhardt : La Modernité chez Django (Mémoire d'oc éditions, 2007), et de nombreux articles, ainsi que d'un livre de référence sur André Hodeir : André Hodeir, le jazz et son double (éditions Symétrie, 800 pages).



Vincent Périer (saxophone ténor) participe aux formations Ompa Bompa (jazz moderne), Jean Marron & The Funky Brothers (funk), The Hollers (jazz New-Orleans), ou encore le projet Gainsbourg in jazz. Il a également joué avec le Big Band de Saint-Étienne et Glik (musique klezmer), et il dirige les groupes Le Grouvatoire (transe laïque) et le Vincent Périer Quartet (compositions et standards ré-enragés). Comme arrangeur, il est également lauréat doublement récompensé du concours Ellington Composers 2012 (Prix de la Maison du Duke, Prix spécial du Duke Orchestra) pour sa pièce Cheverny. Parcours : Master musicologie, classe d'arrangement jazz (Pierre Drevet, Chambéry), classe d'écriture classique (François Piguet-Ruinet, Saint-Étienne).



Julien Bertrand (trompette) commence la trompette à l'âge de sept ans, avec son père professeur au conservatoire de Guéret. Il étudie très tôt l'improvisation avec Jean Luc Capozzo, Russell Gunn, tout en poursuivant des études de musique classique aux CNR de Bordeaux puis Boulogne-Billancourt. Il se produit à partir de 1999 avec Miguel Fiannaca, le Big Band Turquoise (Festivals d'Aix en Provence, Munster, Monastier). Il intègre en 2002 le CNR de Chambéry (classes de Laurent Blumenthal et Pierre Drevet) où il obtient les diplômes de trompette et d’arrangement jazz. Il y rencontre également des musiciens, et forme avec eux son groupe, le Julien Bertrand Quintet en 2005. Il tourne actuellement avec celui-ci dans plusieurs festivals et clubs (Jazz à Vienne, Un Doua de Jazz, Jazz en Tête, Jazz dans le bocage, Le Périscope, Jazz au fil du Cher, Hot Club...), tout en collaborant à d’autres projets comme Ompa Bompa (Charlie Jazz Festival, Cavajazz, Rhino Jazz Festival), le Lyon Jazz Orchestra (concerts en Suisse) et Boogaloo Quintet.
Julien Bertrand a également joué aux côtés de Keith L. Brown, Kenneth Brown, Jean Toussaint, Stéphane Foucher, Eric Le Lann, Carine Bonnefoy, Eric Prost, Andy Baron, Nicolas Genest, Nicolas Folmer, Daniel Casimir...



Pierre Baldy (trombone) Parcours : DEM de Chambéry, du CNR de Lyon, DE de Jazz. Pierre Baldy a étudié avec Pierre Drevet et Guillaume De Chassy et enseigne aujourd’hui l’harmonie, l’arrangement et les cuivres jazz au CRR de St-Etienne et à l’ENM de Villeurbanne. Il a joué avec Phil Abraham, Barbara Dennerlein, Claude Egéa, Eric Giausserand, Andy Emler, François Thuillier, Philippe Petrucciani, François Théberge. Membre du Grand Rateau, du 4tet NOVO, La Fanfare des rails, Eric Prost sextet, trio Gare aux fourmis, Swing Gones...
Pierre Baldy est également le co-fondateur du Big Band l’Œuf, qui réunit quelques uns des meilleurs solistes de Jazz de la région Rhône-Alpes.



Sylvain Félix (saxophone baryton) Diplômé des conservatoires de Lyon et de Villeurbanne, il officie aussi bien au saxophone ténor qu’à l’alto, au soprano et au baryton. Après avoir étudié la musique classique et le jazz, il étudie les musiques traditionnelles des Balkans, le Tango et les champs de l'improvisation libre.
Riche de ses expériences scéniques de saxophoniste au sein de formations comme le Big Band l’Œuf, Les Kanards, le Zed Brass Band et The chouquettes (où il chante, également), il investit une partie de son temps dans la pédagogie, enseignant le saxophone Jazz et animant des ateliers Big Band, Jazz et musique électro-acoustique dans plusieurs écoles de musiques de la région lyonnaise (Caluire, Dardilly).



Brice Berrerd (contrebasse) intègre le CNR de Lyon en 2001 où il étudie la contrebasse classique et jazz. En 2006 il obtient une médaille d'or en contrebasse classique et un DEM en basse jazz. Il s'est produit ensuite sur la scène Lyonnaise, participant à des projets aussi nombreux que variés : Mario Stanchev 7tet, Lyon Jazz Orchestra, le groupe Icsis, Eric Terruel trio, le groupe Orioxy, Olivier Truchot trio, Matilde Mauguière, Francis Bourrec...
Il se produit aujourd'hui, en dehors de sessions ponctuelles qu'il affectionne particulièrement, avec le Maze septet, la chanteuse Yasmina Sana, l'ensemble Op-Cit (dirigé par Guillaume Bourgogne), Manu Scarpa, Karim Maurice, Pierre Drevet, le JB Hadrot trio, Vincent Perier 4tet, Bastien Brison trio, le chanteur chaâbi Oranais Sid Ahmed, Julien Bertrand...



Francis Decroix (batterie) apprend la batterie au Conservatoire de Saint-Etienne, dans la classe d’Yvan Oukrid, et se spécialise très vite dans le Jazz. Il obtient son Diplôme d’Études Musicales en 2006. Il enseigne dans différentes écoles de musique et associations, et se rôde à la scène avec des groupes de jazz   (le Quintet de l’Ombre) et de Chanson Française comme Fit’Cao ou Mes Anjes Noires (enregistrement de 2 albums, lauréats de plusieurs tremplins dont celui des FrancoFolies). Il se produit dans de nombreuses formations de jazz comme le Fat’s Trio, le Big Band de Saint-Etienne, Mingus Project, le MN Big Band, les Hot Brothers ; ou encore de funk avec le Groovatoire. Il se perfectionne parallèlement dans l’enseignement de la musique au CEFEDEM Rhône-Alpes.
Actuellement, on peut l’entendre dans plusieurs formations de jazz : Honey Jungle trio, Gainsbourg in Jazz, Kartel. Il joue également dans la fanfare balkanique du Redstar Orkestar (au Tuba cette fois) et dans deux fanfares burlesques Djacque le Notaire et le Spam Orchestra.




(retour)